Close
thyroidite hashimoto

Les causes de la thyroïdite de Hashimoto et des maladies auto-immunes

Temps de lecture estimé : 8 minutes 

Pour commencer, je t’invite à lire mon précédent article : les causes et les symptômes de l’hypothyroïdie, car celui-ci vient le compléter.  thyroidite hashimoto

Ici, je t’explique les causes peu traitées de la thyroïdite de Hashimoto et plus généralement des maladies auto-immunes. 

Tu sauras comment les prévenir ou comment accompagner tes traitements avec une vision globale de la santé. Le but n’est pas de remplacer le savoir ni l’expertise de ton médecin. Demande-lui conseil.

Je te suggère de trouver un médecin ouvert en qui tu as confiance pour t’accompagner dans cette démarche.

Pour connaitre mes recommandations de traitements naturels, tu peux consulter l’article suivant : Hygiène de vie et nutrition en cas d’hypothyroïdie et de maladie de Hashimotothyroidite hashimoto

Hypothyroïdie et maladie de Hashimoto, quelle est la différence ?

> L’hypothyroïdie, un état pathologique thyroidite hashimoto

Pour rappel, cette pathologie marque le ralentissement de la fonction thyroïdienne. Elle fait partie du système endocrinien dont chaque glande interagit sans cesse avec les autres.

> Hashimoto, la maladie auto-immune  thyroidite hashimoto 

Ici on parle de thyroïdite de Hashimoto. Elle est la cause principale d’hypothyroïdie. Il s’agit d’une maladie auto-immune couplée un à état inflammatoire. D’ailleurs sache que tout ce qui se termine en -ite est le signe d’une  inflammation.

Le système immunitaire s’attaque alors à ses propres structures. Le corps ne fait plus la différence entre le Soi et le non Soi.

En effet, dans le cas de la maladie de Hashimoto, nos propres anti-corps s’attaquent aux cellules thyroïdiennes et entravent son fonctionnement. thyroidite hashimoto

Je tiens à ajouter que selon moi, le corps ne s’attaque jamais à lui-même mais plutôt aux intrus comme des virus, bactéries, métaux lourds ou autres toxiques qui peuvent se loger dans nos organes. C’est pourquoi les analyses sanguines ne les révèlent pas toujours.

D’après mon expérience, traiter ses causes potentielles devient alors une priorité et je l’envisage souvent avec mes consultants. 

Les symptômes de la thyroïdite de Hashimoto

Dans la maladie de Hashimoto, on retrouve tous les symptômes de l’hypothyroïdie énoncés dans cet article.

Cependant, il arrive que les premiers symptômes soient, à l’inverse, ceux de l’hyperthyroïdie (diarrhées, accélération du rythme cardiaque, nervosité, difficulté à supporter la chaleur, etc.). Mais ceci ne dure par et les symptômes de l’hypothyroïdie finissent par prendre le relais.

hypothyroïdie traitement naturel

Les causes principales de la thyroïdite de Hashimoto

Les traitements de cette maladie sont surtout des traitements hormonaux et peu de médecins prennent en charge le problème de l’auto-immunité. 

En effet, la thyroïdite résulte de l’attaque de la glande thyroïde par notre propre système immunitaire, ce qui génère une inflammation. Or il n’y a pas de fumée sans feu… et ce feu commence toujours au niveau intestinal.

Un état inflammatoire chronique de la thyroidite Hashimoto

Tout d’abord, concernant l’inflammation directement localisée au niveau de la thyroïde, le Dr Vergini explique qu’en cas de carences alimentaires et d’excès de perturbateurs endocriniens, les cellules de  la thyroïde s’oxydent plus rapidement. Des déchets s’accumulent et les globules blancs se chargent de les éliminer.

A la longue, ceci génère un risque accru de produire des anti-corps contre les cellules saines qui vont être attaquées, d’où l’inflammation locale. 

Cependant, ceci n’est possible qu’en présence d’une inflammation primaire au niveau intestinale, incluant :

  • une mauvaise assimilation des nutriments  thyroidite hashimoto
  • un déséquilibre du microbiote thyroidite hashimoto
  • une perméabilité du grêle
Ces symptômes peuvent être silencieux, c’est d’ailleurs souvent le cas. On parle d‘inflammation de bas grade, silencieuse, chronique (qui dure depuis longtemps, de manière répétée).

Il faut toujours commencer par assainir, réparer puis ré-ensemencer l’intestin. La santé digestive est une priorité qui doit être retrouvée avec l’aide d’un thérapeute expérimenté.

thyroidite Hashimoto inflammation

Une perméabilité intestinale   de la thyroidite hashimoto

Pour commencer, tout ce qui favorise la perméabilité intestinale est l’une des causes essentielles du dérèglement du système immunitaire et des maladies auto-immunes.  

En effet, la paroi intestinale est censée être une barrière sélective, comme celle d’une frontière. Seuls les nutriments digérés et fractionnés devraient passer. Pourtant, quand la digestion n’est pas au top, cette frontière n’est plus efficace :

Voici les principales causes de la perméabilité du grêle : thyroidite hashimoto

  • Mauvaise digestion qui laisse des aliments partiellement digérés irriter les villosités intestinales (mauvaise mastication, excès de glucides, manque d’acide chlorhydrique, etc.)
  • Déséquilibre qualitatif et quantitatif du microbiote (dysbiose)
  • Présence de champignons, dont les candida albicans 
  • Présence de virus, bactéries, parasites
  • Intolérances alimentaires non diagnostiquées
  • Excès d’aliments pro-inflammatoires (sucres, graisses hydrogénées, additifs, aspartame, gluten, produits laitiers)
  • Les inhibiteurs de pompes à protons (médicaments anti-acides)

Intolérance au gluten ou maladie coeliaque thyroidite hashimoto

L’intolérance ou la sensibilité au gluten est très impliquée dans la maladie de Hashimoto.

Le gluten moderne est l’une des principales sources de perméabilité intestinale. Sa texture collante se fixe aux parois intestinales et à la longue, contribue à la rendre perméable.

Lorsque des fragments de protéines de blé comme la gliadine passent la paroi de l’intestin, le système immunitaire intervient pour la détruire. Ceci surexcite le sytème immunitaire et favorise la réaction auto-immune.

Les gliadines ont une structure très similaire à celle des cellules thyroïdiennes. C’est pourquoi le système peut s’attaquer à la thyroïde.

Donc, je conseille à toutes les personnes atteintes d’éviter les produits contenant du gluten. Attention à ne les remplacer que par des aliments naturellement sans gluten ( et non par des produits transformés).

thyroidite hashimoto gluten -min

Un besoin d’adaptation qui dépasse les capacités de l’organisme 

Nous avons vu dans mon précédent article que les glandes surrénales te permettent de gérer le stress. Elles participent avec la glande thyroïde à ton adaptation face aux événements extérieurs.  

Mais le stress et la fatigue des surrénales jouent aussi un rôle considérable dans les maladies auto-immunes.

D’habitude, le système immunitaire est sous le contrôle du cortisol sécrété par les glandes surrénales. Si elles sont épuisées, le système immunitaire peut devenir anarchique. Dans ce cas, des auto-anticorps s’attaquent à différentes structures du corps. 

Si on ajoute à cela :

  • Les perturbateurs endocriniens et le gluten dont certaines molécules se confondent à nos propres cellules
  • L’inflammation de bas grade vue plus haut

On obtient un cocktail explosif qui explique ce boom maladie auto-immunes.

Alors, quelles peuvent être les causes d’un épuisement des glandes surrénales ?

  • Problèmes relationnels, financiers, familiaux
  • Travail trop prenant, sentiment d’être dépassé par les évènements, de ne jamais avoir assez de temps
  • Sentiment d’insécurité, etc.

Mais aussi  thyroidite hashimoto :

  • Une grossesse éprouvante
  • Un jeûne trop long
  • Un excès de sport sans une complémentation adaptée
  • Des carences nutritionnelles et multiples
  • Un mauvaise hygiène de vie (excès de mauvais aliments, manque d’activités physiques)
  • Un état inflammatoire chronique
  • Une opération, une hospitalisation

Si ton corps subit l’un de ces stress de manière répétée, sans phase de repos, ni de régénération, il va finir par s’épuiser.

  1. Tu vas commencer par ressentir une énergie inconstante, des troubles du sommeil, voire des insomnies
  2. Des troubles de la circulation vont entrainer une stase des toxines favorisant l’inflammation tissulaire
  3. Cet incendie généralisé peut devenir hors de contrôle par manque de cortisol notamment
  4. Tu risques fortement de te déminéraliser, créant des carences.
  5. Le manque de minéraux crée un terrain acide, propice à l’inflammation…

Bref, c’est un cercle vicieux qui peut sembler difficile à traiter. 

Dans le cas de la maladie de Hashimoto, ceci favorise la flambée des auto-anticorps dirigés contre la thyroïde. C’est ainsi que le stress est un facteur aggravant, voire même causal à long terme.

Les contaminations bactériologiques et virales hyroidite hashimoto

La Borrelia responsable de la maladie de Lyme, Chlamydia, Mycoplasmes et Uréaplasmes sont des bactéries qui infectent des cellules saines pour puiser leur énergie et s’y reproduire. Elles peuvent se loger absolument partout dans le corps, y compris dans la thyroïde. Pour résumer, leur présence sur-excite le système immunitaire ce qui à long terme, favorise la réaction auto-immune. 

Dans le cas de la maladie d’Hashimoto, les agents pathogènes les plus présents référencés sont.les bactéries Yersina enterocolitica et Hélicobacter pylori, ainsi que le virus Epstein Barr.

En effet, on sait que tant qu’il est présent au sein de la thyroïde, l’inflammation et la réaction auto-immune ne peut pas s’améliorer.

Enfin, parmi les meilleures solutions à disposition selon moi, les mycéliums du Dr Donatini sont efficaces pour lutter contre ces virus et équilibrer le système immunitaire.

hyroidite hashimoto

Les carence en vitamine D hyroidite hashimoto

Je demande toujours un dosage de la vitamine D aux personnes qui me consultent. Nous sommes tous carencés en hiver, c’est pourquoi la plupart des nutritionnistes et thérapeutes recommandent une supplémentation.

Voici des infos sur la vitamine D qui vont t’aider à comprendre son intérêt :

  • Tout d’abord, des taux suffisants de vitamine D diminuent de 42% l’incidence de la grippe en hiver, de 50% le risque de développer des pathologies ORL de 62 % de déclarer une sclérose en plaque.
  • Ensuite, des études récentes prouvent que la vitamine D protège la fonction de la paroi intestinale (1) et favorise l’équilibre du microbiote (2).
  • Enfin, cette étude (3) nous prouve que l’apport de vitamine D chez des personnes carencées et atteints de la maladie de Hashimoto a permis une diminution de plus de 20% des auto-anticorps thyroïdiens (anti-TPO).

Mais encore… 

  • Une étude de 2015 publiée dans le Journal JAMA montre qu’elle protège du déclin cognitif.
  • Il est prouvé que la carence en vitamine D est un facteur de risque pour toutes les pathologies inflammatoires (c’est une grande régulatrice des cytokines pro-inflammatoires.)
  • Pour finir, le déficit en vitamine D est associé à une augmentation du risque relatif de développer différents cancers, surtout colorectaux. thyroidite hashimoto

Dans le cadre de maladies auto-immunes et inflammatoires, laisser trainer une carence en vitamine D n’est pas concevable. 

Son dosage doit être bien évidemment adapté à chacun en fonction de ses résultats d’analyse. De fortes doses sont déconseillées aux patients souffrant d’insuffisance rénale.

Le message du corps de la thyroidite hashimoto

D’après Michel Odoul, la maladie auto-immune révèle une incapacité à se reconnaitre et à se voir tel que nous sommes. Selon lui, nous sommes dans la lutte avec un monde extérieur qui semble ne pas nous reconnaitre, nous aimer ou nous considérer.

“Le problème ne vient que d’une vision intérieure galvaudée.  Les événements sont vécus en terme de tord ou de raison, de bien ou de mal.”

Le perpétuel conflit intérieur et le besoin de défense compulsive amène cette auto-destruction.

L’hypothyroïdie révèle aussi un manque de confiance en soi et un sentiment d’insécurité.

Enfin, Louise Hay décrit la personne atteinte d’hypothyroïdie comme une personne qui  se refuse le droit d’exprimer sa vérité et sa créativité. 

thyroidite hashimoto sens de la maladie

Tu imagines bien qu’une consultation de 15 à 30 minutes chez le médecin ou l’endocrinologue ne suffit pas à trouver la cause et à la traiter.

Pour espérer résoudre à long terme ses problèmes de santé, chercher la cause potentielle est essentiel. Consulte un médecin et un naturopathe qui t’accompagneront dans cette démarche.

Mes solutions naturelles à la thyroïdite de Hashimoto

Tout est dans l’article suivant : Hygiène de vie et nutrition en cas d’hypothyroïdie et de maladie de Hashimoto thyroidite hashimoto


Complète ta lecture :

Les symptômes et les causes de l’hypothyroïdie

– Sources  –  thyroidite hashimoto

Etudes :  thyroidite hashimoto

  • (1) Du J Chen « 1,25-Dihydroxyvitamin D Protects Intestinal Epithelial Barrier by Regulating the Myosin Light Chain Kinase Signaling Pathway » Inflamm Bowel Dis 2015 Nov ;21(11) :2495-506
  • (2) Ooi JH « Vitamin D regulates the gut microbiome and protects mice from dextran sodium sulfate-induced colitis » J nUtr 2013 Oct ;143(10) :1676-86
  • 2015 Sep-Dec;18(3):222-7.
  • 2018 Dec;17(12):1169-1175. doi: 10.1016/j.autrev.2018.05.013. Epub 2018 Oct 12.
  • 2015 Aug 26;7(9):7143-62. doi: 10.3390/nu7095329.
  • 2018 Dec 3. pii: 125203. doi: 10.1172/JCI125203.
  • 2018 Oct 5;35(5):1107-1114. doi: 10.20960/nh.1719.
  • 2017 Jan-Apr;20(1):51-56. doi: 10.1967/s002449910507. Epub 2017 Mar 20.
  • Hanmin Wang, Weiwen Chen, Dongqing Li et al. Vitamin D and Chronic Diseases. Aging Dis. 2017 May; 8(3): 346–353.
  • Joshua W. Miller, Danielle J. Harvey, Laurel A. Beckett et al. Vitamin D Status and Rates of Cognitive Decline in a Mutiethnic Cohort of Older Adults. JAMA Neurol. 2015 Nov;72(11):1295-303.
  • Hollon J. « Effects of gliadin on permeability of intestinal biopsy explants fromceliacdisease patients and patients with non celiac gluten sensitivity » Nutrients 2015 Feb 27 ;7(3) :1565-76

Site web et PDF :  thyroidite hashimoto

  • https://doi.org/10.1017/S0033291718003495
  • http://www.edimark.fr/Front/frontpost/getfiles/19025.pdf

– Autres sources et lectures suggérées –  thyroidite hashimoto

2 Comments on “Les causes de la thyroïdite de Hashimoto et des maladies auto-immunes

  • Melanie
    at

    Bonjour très bon article
    Je me retrouve entièrement dedans et ce que vous avancez est très intéressant et pourrait nous soulager
    Dommage que les médecins n’en tiennent pas compte
    Merci

    Répondre
  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.